Comment les abeilles font-elles pour trouver les meilleurs spots de fleurs?

Souvent je me pose ce type de question et il est difficile d’obtenir une réponse complète, fiable. Je glane des informations sur Wikipédia, ou d’autres sites mais le sujet devient rapidement technique et malgré un assez bon niveau de vocabulaire général, je termine ma recherche avec un sentiment d’incomplétude : ai-je compris le sujet? oui mais pas tout, en fait…est-ce suffisant? Sans doute….et le comble, « ce site raconte ça, c’est peut-être de l’intox » et puis mince! pourquoi me suis-je posé cette question????

Réellement,ça m’intrigue…je veux savoir comment font les abeilles…et là on découvre Jean-Claude, comme je l’appelle, de son nom Ameisen. Ce grand monsieur, humaniste, puit de savoir, que je verrai un jour en conférence, c’est sûr, officie sur France Inter. Quel bonheur!! Une voix chaude, parfaitement audible, un vocabulaire dense, intelligible, méticuleux, une didactique irréprochable, un moment très fort de logique et « d’émotions intellectuelles ». Cette émission est un hymne au partage éclairé du savoir, à l’enrichissement de l’Umami dont je vous parle sans arrêt, cet Umami de vie… au gout de miel, de musique, d’études sociologiques, anthropologiques. Nous voyageons avec les abeilles, nous orientant avec l’axe du soleil, parcourant des distances précises, conversion de nombre de secondes pendant lesquelles l’abeille change le son de ses battements d’ailes (vers 16eme minute de l’émission : La démocratie des abeilles), goûtant à la gelée royale, qui transforme l’abeille lambda en reine, notre ignorance en éclosion royale de savoir. Ces émissions méritent l’attention d’un samedi après-midi au calme, ou d’un réveil aux aurores. Comment nos cellules se différencient dans les premières méioses, pour créer des éléments complétement différents au fil des divisions (sang, os, nerfs,…)? Y-a-t-il un rythme musical universel et apprécié de tous les êtres humains? Des combinaisons de « Crak » »Hrok » »Boum », permettent à des primates non-humains de décrire et communiquer à leurs congénères  des situations dans la forêt? (vers la 44ième minutes de : Aux origines du langage),Pourquoi l’apprentissage des langues à des enfants de moins 3 ans est facilité? On découvre l’activation de la bibliothèque universelle (vers la 7ème minute de : La musique des mots). Les références sont inexorablement citées, les études sont récentes. Bref, voici, selon moi, une contribution majeure à la mission de partage de mon site. Commentez à foison!

J’ai mis les moments exacts des émissions mais toutes les émissions sont vraiment comprises s’ils sont entendues in extenso.

Voici le lien vers le site de France Inter, recueil d’épisodes de « Sur les épaules de Darwin »

L’ Umami, c’est très très bon!!

Voilà le premier sujet sur lequel je voulais écrire un article : l’Umami.

Aux détours d’un docu Arte, je découvre un jour ce qu’est l’Umami, le cinquième goût. Dans la tradition japonaise, après le sucré, le salé, le doux, l’amer, il y a l’Umami, qui est le « goût du bon », indéfinissable vraiment et pourtant tellement là…Vous trouverez tous les détails sur ce lien : UMAMI. Woaououw! le goût du bon goût, tout un programme. Un goût qui se travaille sur des années dans une combinatoire de produits triés sur le volet dont l’obtention est un défi à lui-même. Patience, construction, rigueur, petites étapes mais importantes, bref des notions qui se transposent selon moi dans des grands principes de vie. Vous savez les : »on a rien sans rien…petit à petit…un échec pour mieux progresser…se contenter de ce que l’on a avant de vouloir plus… » toutes ces petites brèves de comptoir, échangées, ça et là, qui viennent construire nos aptitudes à affronter notre monde, à expliquer les injustices, les bonheurs…toutes ces choses qui, malgré le fait qu’elles nous soient toujours surprenantes, font qu’il nous est plaisant de vivre, de s’adapter aux situations nouvelles, de construire par petites étapes nos habitudes, nos recettes de bien-vivre, de chercher les ingrédients triés sur le volet (un sport, une rencontre inopinée, une lecture,…) qui nous permettent de donner le goût du bon goût à notre existence.

Cet espace d’expression que je souhaite créer a cette vocation. Je ne sais pas encore comment tout ça va s’articuler et de ce fait, l’aventure commence…

Je partage mes recettes et les ouvre au monde : la toile a cela de vertigineux…Le simple fait de me lancer dans cette nouveauté donne une autre saveur à ce que je vis, pense et ressens. Je perfectionne mon Umami. N’hésitez pas à picorer au fil des sujets.