Iloha Seaview Hotel : il faut savoir que…

Attention : il s’agit de l’expression d’une opinion sur un séjour d’une nuit en chambre Guetali. En aucun cas, cette avis doit être porté en généralité.

Le Week-end du 19 mars 2017, nous décidons avec nos enfants de décompresser et de passer une nuit à l’hôtel, le dimanche soir. Parmi l’offre hôtelière à la Réunion, nous décidons de choisir une gamme de prix aux alentours de 150€. Connaissant l’hôtel PALM dans le Sud de l’île, nous nous disons que l’Iloha Seaview Hotel, du même groupe que le PALM, certes un 3 étoiles (au lieu des 5 du PALM) pourra faire l’affaire. Nous trouvons un tarif à 180€ sans petit-déjeuner, directement sur leur site. Nous voyons que la chambre aura une kitchenette…why not?

Le dimanche tant attendu arrive et nous nous présentons à l’hôtel dans l’après-midi.

Chambre « proprette », les lits parapluie installés, nous sommes à 2 m de la piscine. Nous nous en réjouissons…excepté pour la sieste des petits (nous n’allions pas dire aux enfants de la piscine d’arrêter de faire du bruit…on n’est pas des monstres!!;-))

La nuit tombe et quelques déceptions sur le service se feront ressentir… Nous allons au bar de la piscine principale pour la boisson de bienvenue, il est 17h30, et on se dit que c’est l’heure de l’apéro!!! Nous voilà en décompression…. : « Monsieur, on peut boire un verre? « , « oui, bien sûr », » et vous avez quoi à grignoter? Des tapas? des samoussas? » et là! la douche froide…. »non on a que des glaces »… »Ah? » »mais le resto, en haut, sert dès à présent »… »euh… » et la conversation réelle s’arrête là…nous ne prendrons pas de verre finalement… »Décompression » ce n’est pas encore ton heure…Je voulais partager mon opinion sur cet événement. Mon site a pour but de partager avec les gens les opinions, les bonnes pratiques, tant comportementales, qu’en termes de santé, les endroits agréables où il faut passer du temps, et tout cela dans une perspective de recherche de qualité partout et tout le temps. Alors, de temps en en temps, je m’exprimerai sur des expériences moins heureuses, car elles permettront aux lecteurs de ne pas reproduire les mêmes choix, voire peut-être de les reproduire pour les contredire? Je reviens sur la douche froide : et là, on se dit s’il y a un bar de piscine, c’est dommage d’aller au resto pour grignoter un apéro? Et si on va au resto, on s’assoit à une table…on n’est pas en mode Apéro bord de piscine…décompression?! Enfin le resto étant juste en haut, peut-être aurions-nous pu commander et être servi au niveau du bar??? Nous nous le saurons jamais…La possibilité d’un tel échange ayant été avorté par le barman. De là, nous commençons à penser à la notion de service d’un hôtel….Pourquoi allez-vous dans un hôtel? Pourquoi êtes-vous prêts à payer un certain prix?

Nos bébés dorment…Une nouvelle tentative de décompresser se présente : que mangeons-nous? Nous avions vu une carte sur le buffet qui nous propose de « déguster en chambre ». Super, nous ne pouvons pas laisser nos petits dormir tout seul, donc nous allons commander. Et là nous voyons que nous devons aller récupérer la commande au restaurant…2eme douche froide, disons « tiède »…mais quelqu’un tourne le robinet vers le froid quand nous voyons la boite en carton contenant les pâtes et la boite à pizza…à des prix qui nous auraient fait penser à voir des plats sous cloche, et couverts en argent…Que Nenni! On utilise les couverts de la kitchenette et on fait la vaisselle…Oui, on fait la vaisselle à l’hôtel!!!

Je m’arrête car, je viens de recevoir l’enquête de satisfaction de l’Iloha reçu par web, que j’ai rempli scrupuleusement, avec moins de circonstanciation que cet article : devinez quoi? Ca m’a fait du bien. Ils sont bons quand même!! Y-aura-t-il des améliorations suite à ma réponse?Je ne sais pas. Donc, cet article lui, restera là et permettra aux locaux, voire aux touristes de bien comprendre les enjeux de nuits à l’hôtel Iloha Seaview Hotel : avancez en étant informé donne des couleurs différentes à notre monde, à nos choix.

 

 

Mangeons à La Terrasse

Jérémy et Jojo, vous accueillent avec une énergie débordante, d’apparence anarchique, mais, en réalité, au combien ciblée et adéquate à sa clientèle!! Un style décontracté et professionnel, qu’il est rare de trouver dans nos contrées… Les plats sont originaux, bon marché, et surtout bons! Cela fait plusieurs mois, que je vais dans ce restaurant Open space, et la force de l’endroit est la constance et l’Alegria, avec laquelle vous êtes reçu.

A la différence d’autres sites ou blogs, qui pourraient vous mettre des photos super bien cadrées, des commentaires à la TopChef, la petite anecdote qui va bien, à tel point que vous n’y croirez pas car vous vous direz que tout ça est trop téléguidé!!!! j’ai préféré cette brève, leur lien FB, et vous n’avez plus qu’à improviser un déj’ là-bas, pour en juger par vous-mêmes !!

A votre bon vouloir, revenez mettre un commentaire ou un « J’aime », pour savoir si vous avez la même opinion.

Mon site suggère mais ne convainc jamais :  chacun a son opinion.

Lien FB : La Terrasse

Mangeons à La Case de l’Oncle Tom

Situé dans le parc Vert de la Trinité, voici une adresse où il fait bon vivre….et manger.

Mon avis : les produits sont bien choisis puisque le menu est construit la veille. Vous recevez un texto tous les soirs et choisissez. La cuisine est faite « comme à la maison ». Les goûts sont conservés, le style réunionnais est bien là, dans les épices, les cuissons, l’accessibilité du couple gérant. Tout est réuni pour passer un bon moment du mardi au dimanche, les midis uniquement.

Astuce : Plaider pour le « Cary la Pat’ Cochon », qui est un des meilleurs que j’ai pu manger, après celui de ma mère évidemment!

Lien du FB : La Case de l’Oncle Tom

Je partage mes spontanéités

Cet article sera un recueil d’idées intéressantes, d’articles à lire, d’émissions à écouter, ou de musique qui me plaisent. Prenez le temps de les écouter. Je mettrai à jour au gré des spontanéités :

Et en musique de fond, connectez-vous sur ce site, au boulot, à la maison, pour parcourir mon site : JazzconClass. (accessible dans le menu principal à « JAZZ »)

 

 

L’ Umami, c’est très très bon!!

Voilà le premier sujet sur lequel je voulais écrire un article : l’Umami.

Aux détours d’un docu Arte, je découvre un jour ce qu’est l’Umami, le cinquième goût. Dans la tradition japonaise, après le sucré, le salé, le doux, l’amer, il y a l’Umami, qui est le « goût du bon », indéfinissable vraiment et pourtant tellement là…Vous trouverez tous les détails sur ce lien : UMAMI. Woaououw! le goût du bon goût, tout un programme. Un goût qui se travaille sur des années dans une combinatoire de produits triés sur le volet dont l’obtention est un défi à lui-même. Patience, construction, rigueur, petites étapes mais importantes, bref des notions qui se transposent selon moi dans des grands principes de vie. Vous savez les : »on a rien sans rien…petit à petit…un échec pour mieux progresser…se contenter de ce que l’on a avant de vouloir plus… » toutes ces petites brèves de comptoir, échangées, ça et là, qui viennent construire nos aptitudes à affronter notre monde, à expliquer les injustices, les bonheurs…toutes ces choses qui, malgré le fait qu’elles nous soient toujours surprenantes, font qu’il nous est plaisant de vivre, de s’adapter aux situations nouvelles, de construire par petites étapes nos habitudes, nos recettes de bien-vivre, de chercher les ingrédients triés sur le volet (un sport, une rencontre inopinée, une lecture,…) qui nous permettent de donner le goût du bon goût à notre existence.

Cet espace d’expression que je souhaite créer a cette vocation. Je ne sais pas encore comment tout ça va s’articuler et de ce fait, l’aventure commence…

Je partage mes recettes et les ouvre au monde : la toile a cela de vertigineux…Le simple fait de me lancer dans cette nouveauté donne une autre saveur à ce que je vis, pense et ressens. Je perfectionne mon Umami. N’hésitez pas à picorer au fil des sujets.