J’ai arrêté de fumer, point.

Quatre mois et pas une clope!!

Je veux partager cette expérience avec de potentiels futurs ex-fumeurs…Ou des accompagnants de fumeurs…Leur rôle est très important, mais…

…mais c’est triste à dire, car je vais commencer par dire un lieu commun : vous seul, pouvez décider d’arrêter de fumer !! Ouais, ca valait le coup de lire ces premières lignes!!!

Personnellement, il y avait uniquement l’angle de la santé qui m’a motivé. D’autres parlent du coût des cigarettes,…je n’y crois pas ! Pour rappel, c’est une addiction, et comme toute addiction, l’argent n’est, parfois, pas un frein,…tristement, finalement. Ci-dessous, je détaille les trois règles que j’ai résumé être les plus importantes, pour emprunter les pistes de l’abstinence de cigarettes. Je précise : je n’ai pas essayé de méthode avec les aimants, d’hypnose, d’acupuncture, de champix, de vapote,…Il a fallu juste travailler sur les règles ci-dessous.

Trois règles :

  1. Essayer toujours plus d’arrêter !!!
  2. Répondre à la cause de chaque cigarette
  3. Ne jamais prendre les deux bouffées de l’ex fumeur conquérant…

1. Essayer toujours plus d’arrêter : C’est le point de départ. Des micro-challenges internes, des petits tests de volonté sur des périodes allant de la minute à la semaine les premières fois. Si vous re-craquez, ce n’est pas grave, c’est une addiction…Mais planifiez la prochaine fois que vous prévoyez de ré-arrêter. Souvent, vous décalerez… Votre entourage peut se moquer de vous : « ah il n’y arrive pas », »il arrête 3 jours et reprends : trop faible psychologiquement!! » Le plus fort est quand le moqueur est un fumeur…Cela vous donne encore plus de courage, non?! Ben, oui, ca devrait. Bref, malgré cela, il faut essayer, ré-essayer, encore et encore,…Et il faut conjuguer ces tentatives avec la règle 2 : répondre à la cause de chaque cigarette.

Tentative

2. Répondre à la cause de chaque cigarette: Processus très important, car il peut se faire sur plusieurs mois, voire années (perso : 5 ans!), et est le véritable moyen d’arrêter, VRAIMENT d’arrêter de fumer.

Petite parenthèse : pendant les 5 ans, en appliquant la règle 1, je me suis laissé tenter, pendant les phases d’abstinence, à fumer une clope le soir, en me persuadant que ça ne comptait pas…De manière apaisée, je considérais que j’avais arrêté de fumer malgré tout…(seul un fumeur peut comprendre cet auto-mensonge). Donc je n’arrêtais pas vraiment, j’avais construit une habitude d’arrêt simulé de la cigarette , comme un jeu, alors que je savais, aux tréfonds de ma volonté corrompue d’addiction nicotinique, que je reprendrais : ce n’était qu’un « répit ». Cette parenthèse est utile à la règle 2, car, dans ces situations où le questionnement nous taraude (fume/fume pas), les réponses, plus difficiles à cerner, me permettaient des avancées majeures, dans la construction de la barrière mentale contre la cigarette.

Donc répondre à la cause de chaque cigarette est l’étape qui travaille la structure de son addiction et les causes profondes du geste du fumeur. Je vais lister des phrases qui sont des réponses classiques de fumeur, justifiant son geste. Je fume parce que :

Root cause.jpg

  • je suis stressé / je passe mes nerfs
  • c’est sympa une clope avec son café
  • je m’ennuie / je fais quelque-chose au lieu de ne rien faire
  • ça sociabilise
  • j’ai un paquet dans un tiroir…pardon dans ce tiroir, donc…
  • les fumeurs sont plus sympas, plus dynamiques
  • j’ai 5 minutes d’avance
  • je suis tout seul à profiter de ce moment
  • mon chef fume et je ne veux rater aucune occasion
  • ça grattouille la gorge
  • j’aime l’odeur de la cigarette
  • j’aime l’odeur de l’allumette
  • chez moi, on a toujours fumé
  • mon grand-père fumait et il est mort à 92 ans
  • fumer c’est pour les durs
  • fumer, ça me rend plus distingué
  • j’aime fumer
  • …un bon début, je verrai si d’autres me viennent.

A chaque abstinence de cigarette (Règle 1), cette liste grandit. Une pédagogie s’installe et nous permet de comprendre les raisons de notre « attachement » à la cigarette. La démarche permet de valider que l’on est comme tous les fumeurs,…dépendant! Qu’il n’y a, finalement, aucune spécificité dans notre addiction. Ce premier état de fait, permet de banaliser, notre addiction, non pas dans le but de l’intégrer toujours plus et insidieusement dans notre quotidien, mais bien pour l’annihiler indéfectiblement. Trop facile! Ben oui, mais nous n’y sommes pas, toujours pas,…cela ne suffit pas.Pourquoi? Parce que cette quête itérative de la cause de chaque cigarette, qui est en fait une chirurgie à volonté ouverte, donnant accès à la source radicale, de notre geste de fumeur, trouvera des causes, qui, sans nul doute, ne sont pas énumérées ci-dessus. Singulièrement, il se peut qu’une seule phrase ci-dessus soit l’unique raison de votre addiction…Mais encore faut-il la reconnaitre, la comprendre, et la traiter.

Mon exemple : après avoir listé les raisons ci-dessus, je les avais rendu, toutes, futiles, une à une. Mais, malgré cela, je re-fumais…Back to Règle1!! Inexorablement, nous répétons et mettons en oeuvre les Règle 1 et 2. La pédagogie se perfectionne, l’analyse s’aiguise, l’arrêt sera qualitativement, à chaque fois, mieux réussi. Mais nous cédons, parce qu’un collègue sait que vous craquerez, parce que votre femme sait que vous craquerez,…quelle lutte! Inexorablement, nous répétons et mettons en oeuvre les Règle 1 et 2, mais nous re-chutons…pendant 5 ans, et une quinzaine de tentatives. Relisez les phrases, et sachez que, pendant au moins 2 ans, toutes les phrases étaient barrées, mais une, persistait : « JE SUIS TOUT SEUL A PROFITER DE CE MOMENT « , je vais la dire différemment (catharsis oblige!).

« Je vais kiffer cette clope trankil. »

« Personne sait que je suis en train de passer un bon moment à fumer. »

« Tout le monde est couché et moi, je regarde la lune, clope au bec. »

« Il est 5h du matin, on est en rando, je me suis levé, tout le monde dort, et je profite de cette lumière singulière, clope au bec. »

solo

« J’suis en voiture, j’écoute la radio, en route vers un lieu plaisant, j’kiffe cette clope! »

Et il y en a pleins de ces phrases,…qui, pendant 2 ans, m’ont aveuglé et m’ont empêché d’arrêter réellement de fumer. Ces phrases se résumaient dans ce principe de plaisir égoïste. Il est très difficile d’identifier la cause, la plus forte, car toute semble importante à des moments. La pédagogie des Règle 1 et 2 permet d’isoler LA cause résiduelle, finalement survivante des autres. J’avais compris.

Ce fut le 5 novembre 2018…suite à (un acte manqué?) une mauvaise anticipation de consommation de cigarettes, je me retrouvais dans ma voiture, à fumer la dernière cigarette du paquet…Et depuis, jamais plus, je n’ai touché de cigarette.

Clope_Life.jpg

GAGNé!!!!!! Je suis un ex-fumeur.

Et NON!!!!!

Ce n’est pas fini, j’ai dit qu’il y avait trois règles !!!!! Donc, « Last but not least », la Règle 3 : « Ne jamais prendre les deux bouffées de l’ex fumeur conquérant. »

3. Ne jamais prendre les deux bouffées de l’ex fumeur conquérant : cette règle est la garantie de l’arrêt durable de la cigarette. Cette règle est indissociable des deux premières. Car, re-fumer même deux bouffées, vous entraîne à la reprise et régle 1 et régle 2… La règle 2, quand elle est bien travaillée, sert la règle 3…Au bout de quelques semaines, l’oubli de la cigarette est réel. Les phases de remémoration de son soi, fumeur, sont présentes, mais s’éloignent de plus en plus. Mais à chaque remémoration, la règle 3 suffit, si la règle 2 est maitrisée. La règle 1 ne s’envisage plus…je suis à 4 mois et 16 jours.

Que vit un non-fumeur? ou un ex-fumeur, désormais non fumeur? L’environnement est re-dessiné, les priorités, donc. On découvre l’existence des non-fumeurs…Cela semble anodin, mais, ne plus fumer change notre regard, sur ses actions, ses pensées et sur les actions des autres et leurs pensées. Petit à petit, nous refaisons partie d’un monde délaissé au détour, d’une erreur juvénile, d’une tentative hasardeuse, qui remonte à plusieurs années souvent, qui nous avait plongé dans cet autre monde enfumé. Le temps prend une autre valeur (car sont éliminés : les pauses clope, les trajets déviés pour passer au tabac, les chewing-gums à acheter pour faire semblant d’avoir une bonne haleine,…). Les délais d’activité continue, au travail, pour les loisirs, pour la famille, sont augmentés (améliorés?). Bref, l’on ne parle plus des règles, excepté pour partager son expérience. Vous remarquerez que je ne parle pas des habituels « teint retrouvé », « goût retrouvé », »souffle retrouvé », qui, pour ma part, n’étaient pas significatifs, car, insuffisants, lors des premières tentatives d’arrêt.

En tout cas, « pourquoi voulons-nous arrêter de fumer? », est la question à laquelle chaque fumeur doit trouver la réponse. Pour moi, c’est la prise de conscience réelle, du risque augmenté de maladies, type cancer et autres dégénérescences. Inutile de s’étendre, je ne peux pas convaincre une personne non encline à arrêter de fumer (Cf. mon deuxième paragraphe).

PoumonCigarette

En revanche, si un lecteur ou une lectrice doute sur le fait de continuer de fumer, ou hésite à arrêter : la règle 1 vous attend…

Future.jpg

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s